Marchés de Noël sur la route du vin autour de Mulhouse

Fréquenter les marchés de Noël en Alsace est un must. Las de Strasbourg et sa foule? Faites comme moi et découvrez autour de Mulhouse, les villages typiques de Kaisersberg, Riquewihr et Turckheim, au coeur du vignoble alsacien, parés pour les fêtes.

Mulhouse. Sur la place centrale de Mulhouse, bien rangées, les boutiques éphémères de Noël rivalisent les unes les autres d’objets artisanaux. De quoi satisfaire tous les goûts. L’ambiance est bon enfant et arpenter les rues piétonnes, à la nuit tombée, permet de jouir au mieux des décorations que la ville avec les commerçants offrent à profusion aux promeneurs. Une halte à Mulhouse d’autant plus recommandée que la ville possède deux lieux à ne pas manquer de visiter : le musée de l’impression sur étoffes et la cité de l’automobile. Le premier*, qui abrite jusqu’au 27 mars une superbe exposition consacrée à la Russie (La Russie en calicot), offre un regard sur l’industrie du textile et ses techniques qui fit les beaux jours de cette cité autrefois libre (14 rue Jean-Jacques Henner, tél. : 03 89 46 83 00, www.musee-impression.com). Le second, la cité de l’automobile, (129 avenue de Colmar, tél. : 03 89 33 23 23, www.collection-sclumpf.com) honore avec l’automobile, le second pilier économique de la ville. Peugeot oblige! En particulier, en ces lieux ronronne, bien tapie, une des plus belles collections de Bugatti au monde.
* Au Rdc du musée, une boutique regorge de trésors. Idéal pour choisir des cadeaux pour les fêtes. En particulier (pour les connaisseurs), une belle collection d’imprimés Beauvillé vous y attend.  (www.beauville.com).

Nous avons testé :
- pour dormir : Hôtel *** Bristol, 18 avenue de Colmar, Mulhouse. Tél. : 03 89 42 12 31. www.hotelbristol.com
- pour manger : Aux caves du vieux couvent, 23 rue du Couvent, Mulhouse. Tél. : 03 89 46 28 79.
Des produits de qualité au service de plats traditionnels dans un cadre où fleure bon le passé, cette adresse est idéale pour passer une soirée conviviale… et bien manger! Menu à 35 euros pour les fêtes.
Riquewihr. Dans ce vieux village, encore ceint d’une muraille remontant au XIIIe siècle, le patrimoine architectural a été parfaitement conservé. C’est un vrai plaisir d’arpenter le réseau sinueux des ruelles pavées fourmillantes de détails pour qui sait regarder. Une visite guidée  n’est pas une dépense inutile. La ville, outre le marché de Noël, regorge de boutiques… La ville vit du tourisme! Mais sa grande activité est le vin. 
C’est pourquoi, notre première visite a été pour la Cave de Beblenheim (www.cave-bebleheim.com), un village situé à quelques kilomètres de Riquewihr. L’accueil y est excellent, les ablutions qu’on peut y faire aussi! Pour notre part, notre s’est arrêté sur le crémant Blanc de noir (6,40 euros, la bouteille) à base de pinot et un gewurztraminer vieilles vignes (environ 7 euros, la bouteille). L’endroit est d’autant plus sympathique que, pour les fêtes, on peut y faire des emplettes en produits artisanaux locaux de qualité (mais très abordables) : pains d’épices, confitures, bijoux, … Pour les bourses bien remplies, c’est une occasion pour découvrir les grands crus d’Alsace dont la personnalité diffère selon l’exposition mais surtout les sols (granit, roches volcaniques, sable) : sonnenglanz, schœnenbourg, mandelberg et frœhn.
Turckheim. Dans cette ville qui vient de créer une université populaire du vignoble, on a le sens des traditions. Son marché de Noël est des plus charmants et quel plaisir de rencontrer vers les 22h, devant l’une des trois tours marquant les entrées de la ville, le veilleur de nuit municipal – le truculent Jean-Luc Killy -, couvert d’un tricorne et tenant hallebarde d’une main et lanterne de l’autre, chanter son message pour la nuit. Avec les illuminations qui festonnent les rues et les lieux publics, la magie de Noël est bien là!

Nous avons testé :
- pour dormir : l’hôtel Aux 2 clés.
Dans le passé, la ville avait ouvert cet hôtel pour accueillir ceux qui venaient rencontrer le négociant en vins de la ville. Les lieux ont un charme fou avec des plafonds boisés aux riches sculptures et des murs tendus d’étoffes pourpres à la sensualité exacerbée par de subtils éclairages. Nuit de rêves assurée! Au matin, la douceur est toujours au rendez-vous dans la magnifique salle à manger où, tel un délicat joyau, une table chatoyante des couleurs des mets du petit déjeuner et parée d’une nappe blanche affleure doucement de la pénombre par la lumière naissante d’un jour enneigé. La profusion offerte si artistiquement rassasie autant l’oeil que l’appétit. Adresse recommandée.
Hôtel *** Aux deux clefs, 3 rue du Conseil, Turckheim.
Tél. : 03 89 27 06 01. www.hotellerie-deuxclefs.fr

- pour manger : A l’homme sauvage, la couleur et l’inventivité est autant dans les assiettes que sur les murs. Aux toiles des cimaises répondent en écho les saveurs souvent inédites du chef. Avez-vous déjà goûté à un tartare mêlant viande et huîtres ? C’est excellent! Comme d’ailleurs le reste de la cuisine des lieux qui mêlent la création et la tradition comme avec la salade bourguignonne et le sandre à la choucroute.
A l’homme sauvage, 19 Grand’Rue, Turckheim.
Tél. : 03 89 27 56 15. www.restauranthommesauvage.com

Kaysersberg. Au coeur du vignoble alsacien, les vieilles pierres de ce village séduiront les plus réfractaires au passé. Comment ne pas se laisser séduire par ces grandes maisons alsaciennes à colombages et aux toits très pentus qui, en s’enchaînant, dessinent dans le ciel les dents vernissés d’extravagantes couronnes. Ce haut lieu de la route du vin prend pour Noël un air de fête qui enivre, à moins que ce soit le bon vin chaud bio au miel que l’on peut trouver sur le marché ou dans l’une des boutiques dont le village regorge. Dans ce village, tout est fait pour le touriste et l’on ne s’en plaint pas car la qualité est au rendez-vous. Chacun y trouvera son bonheur en fouinant un peu, d’ici de là ! Pour nous, la bonne surprise a été la découverte du fleuriste Aux fleurs de France où nous avons suivi un atelier animé par la patronne, Sylvie (une véritable artiste), pour confectionner une couronne d’Avent. Rien de mieux pour se mettre dans l’ambiance de Noël avec des amis…
Aux fleurs de France, fleuriste créateur (atelier pour particuliers). 3 rue du Général de Gaulle à Kaysersberg.
Tél. : 03 89 78 28 13. Ouvert dimanche et fêtes.

Nous avons testé pour manger :
A la grappe, restaurant à Rouffac, 16 place de la République. Tél. 03 89 49 71 02.
Un lieu très fréquenté où l’on se sent bien pour déguster une cuisine pleine de saveurs authentiques et d’originalité. Une adresse qui vaut le détour. Premier prix : 10 euros. Menu conseillé à 27 euros.

Le sundgau et sa forêt enchantée
On ne saurait quitter la région de Mulhouse sans pousser une pointe dans le Sundgau pour découvrir la forêt enchantée d’Altkirch. Un paradis pour les enfants et ceux qui en ont gardé l’esprit. Depuis 14 ans, cette manifestation unique en Europe, créée sur une idée de Geneviève Risterucci, attachée culturelle de la ville, ranime les racines médiévales de cette région de marais, étangs et bois habitée au Moyen Age par moultes fées et sorcières. Du 4 décembre au 9 janvier 2011. Animations gratuites (patinoire, piste à luge, concerts, contes). www.mairie-altkirch.fr, www.sundgau-sudalsace.fr

Nous avons testé pour manger :
Auberge Sundgovienne, hôtel restaurant.
1, route de Belfort à Carpach Altkirch (www.auberge-sundgovienne.fr). Tél. : 03 89 40 97 18.

Après un tour dans la forêt enchantée, cette auberge situé au bord d’un bois est idéale pour se défaire des sortilèges en reprenant ses sens autour d’une table bien garnie de plats traditionnels servis avec chaleur dans un décor lumineux. Premier prix à 13 euros.

Regrets :
Faute de temps, des regrets pour les visites reportés au Musée du papier peint panoramique de Rixheim (www.museepapierpeint.org) et à l’écomusée d’Ungersheim qui a reconstitué un village de 72 maisons, transportées poutre par poutre. (www.ecomusee-alsace.fr).
Mais aussi de n’avoir pu goûter aux navets confits.

À propos de admin

Peintre, journaliste
Cette entrée a été publiée dans Voyages. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire